"Bat au pas" - Festival Théâtre des Quatre Chemins 2o13

“Bat au pas” – Festival Théâtre des Quatre Chemins 2o13

RESUME

« Bat au pas »

Dualité, complexité, ambiguïté

La vie semblait pourtant si calme et paisible sur cette petite Terre des Antilles.

Douceur des alizées, arborescence et fraîcheur des plaines,

Sous le regard attentif des montagnes et des verdures luxuriantes.

 

La Nature y recelait Jadis des merveilles.

Piler, chanter,

Récolter, marcher,

Doucement mais surement,

Au levant du soleil et aux rythmes du vent.

 

Qui aurait osé penser que tout cela viendrait troubler une si douce tranquillité et légèreté de l’être ?

 

Créer pour Résister, Résister pour ne pas mourir.

Si nou vle kanpe, nou blije kenbe.

Pays en perpétuel mouvement.

Histoire, mémoire enchainée au futur.

Sak fe sa ?

 

Zile ferós, kontras,

Généreuse et pimentée,

Ambivalente,

Ayiti,

Terre d’exil, d’asile d’Amour.

Le nom de nôtre spectacle « Bat au pas » fait allusion aux marches de soldats qui partent en guerre, à la conquête de nouveaux territoires.

Haïti, pays trop souvent bouleversé de cataclysmes naturels, politiques ou sociaux ; ponctuée d’occupations étrangères, ballotté cahin-caha ; ce spectacle vivant tend à proposer et à traduire une mutualisation socio-culturelle, via la danse et la musique. Rencontre intemporelle et intergénérationnelle qui vise à reconquérir nos cultures, en alliant les traditions et mouvances artistiques haïtiennes récentes.

 

« Chouke, souke, boule,

Mezanmi Wooooye !

Histoire et contemporanéïté.

Rythmiques, Tambours, Dansés,

Un vrai tissage coloré,

Aux allures métissées

Pour le plaisir de partager.

 

« Bat au pas », performance sans prétention,

Rendez-vous culturel, variations contemporaines.

Pluridimensionnelles, modernes et intemporelles, les quatre scènes musicales dansées de « Bat au pas » intègrent des références historiques, actuelles et contemporaines, mettant en scène des figures incontournables de la vie haïtienne en générale, dans le souci de la thématique du « pouvoir ».

Le spectacle se présentera ainsi en huit actes :

  • Perle des Antilles
  • Ayiti à terre
  • Pays agricole
  • Dure réalité
  • Scènes de vie
  • Guédé et Mascaron
  • La confrontation
  • L’Union

 

Ayiti, Erzulie, Azaka Madè, le bridjèn, le mendiant fou, Ti Jean, le vendeur de crédits téléphone, … Petite mise en bouche de quelques personnages, dévoilés pour vous, à l’occasion du spectacle « Bat au pas », dans le cadre de la sixième édition du Festival des Quatre Chemins, à Port-au-Prince.

 

 

Aude-Jeanne HULOT

Auteur-metteur en scène- Co-Chorégraphe

Responsable de projet

 

Carrefour intergénérationnel, rencontre multiculturelle entre traditions et contemporanéité. Clin d’œil et perspective d’une certaine version de l’Histoire et du Quotidien. Ambivalence et univers artistique en mouvance, fusion musicale dansée, invitation à une forme de spectacle vivant et d’expression contemporaine.

Des danseurs Hip Hop, des musiciens percussionnistes et des jongleurs réunis pour cette jeune création « Bat au pas », réalisée et mise en scène par la fondatrice et responsable de l’association KASAV, Mme Aude-Jeanne Hulot.

Proposition, rendu d’échanges et de communion d’idées, ce projet est né à l’occasion du lancement des pré-sélections de dossiers dans le cadre du 1oème anniversaire du Festival des Quatre Chemins. Incontournable manifestation culturelle de Théâtre de Rue en Haïti, qui a d’ailleurs donné la possibilité à de nombreux artistes de s’exprimer, notamment dans des moments où l’espoir et la cohésion sociale étaient des plus sensibles dans le pays. On peut notamment souligner le soutien, les encouragements et les appuis de la FOKAL, du Fil Culture ainsi que de l’Institut Français pour ne citer qu’eux, qui se sont investis et qui ont su supporter les efforts et implications des acteurs des cultures urbaines et des professionnels des Arts et de la Culture haïtienne en général. Le manque d’encadrement et de moyens dans ce secteur est une réalité ni même un secret. Des initiatives telles que le Festival des Quatre Chemins donne la possibilité à certains acteurs des arts du spectacle et de la culture de témoigner de la richesse et des différents aspects de la diversité socio-culturelle haïtienne.

Pays de Vie et de création, Haïti est en perpétuel mouvement, et cela jadis depuis longtemps.

La performance « Bat au pas » tend à questionner les différents rapports de pouvoir dans notre société. Dualité, ambiguïté et complexité. Invitation à l’intemporalité, interrogation sociale et artistique, rétrospective personnelle, collective et universelle. Visite pluridimensionnelle pourrait-on dire autour de la thématique du pouvoir, sujet suggéré pour l’occasion par le comité du Festival, cette année.

La dénomination « Bat au pas » questionne et englobe à la fois la déclinaison du pouvoir et de la violence sous toutes ses formes : de l’Histoire sur le présent, de la société sur l’individu, des relations de genres, des habitudes, des références, …

Sémantiquement, elle inclut également la notion créole de « bat » qui signifie « jouer du tambour ». Instrument traditionnel de prédilection, dont la valeur et l’Histoire sont inestimables, il symbolise le partage, l’union, la rencontre et le patrimoine national. Représentant de la Tradition, de l’appartenance identitaire haïtienne, du mouvement Rasin, le Tambour est un élément incontournable de la culture et de l’art haïtien.

Dans ce contexte, la danse Hip Hop symbolise la modernité. Elle incarne ici la jeunesse, ses tendances et ses influences. Discipline indissociable de l’environnement culturel haïtien, la danse poursuit aussi son évolution à travers les époques. Les « pas » de danse laissent leur empreinte dans le temps et la mémoire collective. Ils marquent des périodes et traduisent comme pour la musique des réalités sociales, culturelles et intergénérationnelles.  Cette création met en scène des personnages et comédiens qui incarnent à leur façon un trait de caractère, un concept qui fait allusion à des points, des particularités de la culture haïtienne et de son quotidien.

 

Tissage métissé, mêlant des rythmes de tambours à la danse contemporaine Hip Hop, « Bat au pas » interroge cette notion de pouvoir sous différents angles de vue.

Création initiée par Mlle Aude HULOT, chorégraphiée de concert avec M. Dedley AUREPHAR, danseur-fondateur du groupe Let’s Dance.

Ecriture, mise en scène et conception de Mlle Aude-Jeanne HULOT.

 

Résumé « Bat au pas »

C’est un peu comme jongler sur un fil tendu entre deux rives ou encore marcher sur les deux mains de donner brièvement l’histoire de cette performance musicale dansée.

Le spectacle « Bat au pas » s’ouvre dans une ambiance champêtre. Exploration d’une dynamique spatiale et temporelle, ponctuée et accompagnée de rythmes traditionnels parfois revisités par les comédiens-Tambours. Erzulie invite les auditeurs à prendre part à son Histoire. La progression de « Bat au pas » évolue au fil des rencontres et des voyages de ce personnage central.

« 1, 2, 3 coups de bâton, chants du lambi.

Dans sa robe drapée rouge et bleue, Erzulie se réveille et  s’apprête à préparer le repas de midi, comme à son habitude, pour son village. La matinée est claire, mais on entend au loin des roulements de tambours qui semblent annoncer l’approche d’un danger ».  

Le modeste village de Tiayi recelait une atmosphère sereine et détendue, où la douceur du quotidien ambiant rythmait les battements réguliers et sans relâche du pilon de cette femme.

Pour cette création, incarnation du personnage d’ Erzulie, représentante de la Femme haïtienne dans toute sa grandeur. Gracieuse, courageuse et naturelle, Erzulie symbolise également ce pays de valeurs que l’on nomme Haïti.

Visitée, ballottée, bafouée, blessée, voire quelques fois dépossédée, tout comme son pays, Erzulie voyage ici dans des mondes intemporels et pluridimensionnels, donnant lieu à des rencontres fortuites, insolites, parfois mêmes malheureuses.

Erzulie rend compte et interroge, à sa façon, la conscience de chacun sur les différents rapports de force dans notre société. Sa relation au monde, aux hommes et à la société sont quelques uns des points suggérés dans ce spectacle.

 

 

 

« Bat au pas », performance sans prétention. Pluridimensionnelles, modernes et intemporelles, les huit scènes musicales dansées de « Bat au pas » intègrent des références historiques, actuelles et contemporaines, mettant en scène des figures incontournables de la vie haïtienne en générale, dans le souci de la thématique du « pouvoir ».

 

https://www.facebook.com/Festivalquatrechemins?ref=stream

http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/124504/Le-Festival-de-theatre-Quatre-chemins-2013-sannonce-fresh